De l’importance de la niche

Problématique principale d’une existence virtuelle : une niche. Terrible contrainte. Beurk. Fe (en polonais dans le texte). La niche me fuit ! Comme Polar, mon Berger Polonais de Podhale d’enfance : la niche – peux pas. Polar trouvait qu’il y avait toujours mieux à faire ailleurs. Taquiner les voisins. Manger dans d’autres gamelles. Voir du Nowy Sacz. Quelle idée de s’enfermer dans un univers unique d’hommages aux vestes en jean à franges, alors que ce monde donne des possibilités infinies d’émerveillement ? J’ai peut-être loupé la bonne période dans l’histoire du monde ? Taylor m’a tuer. Je veux être un Leonardo du like. Ce n’est pas parce que j’ai des ongles jaune & vert & bleus paillettes étoiles que je ne peux apprécier la musique classique japonaise contemporaine. Je revendique ma non spécialisation. J’adore m’éparpiller. A bas la niche.

Advertisements
This entry was published on January 4, 2013 at 11:36 am. It’s filed under glitter, nailart, pensées and tagged , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: